Immersion Néerlandais

Immersion linguistique en néerlandais

Concrètement, c’est la méthode « EMILE », à savoir « l’Enseignement d’une Matière par l’Intégration d’une Langue Etrangère », qui sera utilisée. De la 1ère à la 6ème année, les élèves qui auront fait le choix de l’apprentissage par immersion linguistique suivront forcément 4 heures de néerlandais par semaine. A cela s’ajouteront d’autres cours qui seront donnés intégralement en néerlandais :

  • en 1ère :   4h d’étude du milieu et 2h de culture néerlandaise
  • en 2ème : 4h d’étude du milieu et 3h de sciences
  • en 3ème : 2h de géographie, 2h d’histoire et 3h de sciences
  • en 4ème : 2h de géographie, 2h d’histoire et 3h de sciences
  • en 5ème : 2h de formation géographique et sociale et 2h d’histoire
  • en 6ème : 2h de formation géographique et sociale et 2h d’histoire

L’évaluation des compétences dans les cours donnés en immersion doit, en fin de premier degré, s’effectuer sur base des programmes et référentiels utilisés pour les cours donnés en français. 

Toutefois, afin de mieux appréhender la difficulté d’acquérir les socles de compétences en fin de premier degré dans la langue-cible, on utilisera, de façon différente, le temps dévolu à cette acquisition. On privilégiera dès lors, au départ, des situations plus simples permettant à l’élève de progresser en néerlandais pour aborder par après une approche plus complexe de la matière. Le nécessaire travail horizontal du « native speaker » avec les professeurs enseignant la même branche en français devra viser à préparer les élèves concernés par l’immersion à la maîtrise du vocabulaire spécifique pour participer aux épreuves d’évaluation externes non certificatives. Les études réalisées dans les écoles en immersion prouvent d’ailleurs que le niveau de compétence en fin de degré est largement atteint par les élèves concernés.

Quelles sont les qualités attendues chez un élève qui souhaite s’inscrire en immersion ?

  • La motivation personnelle de l’élève, et pas seulement celle des parents ;
  • L’implication quotidienne dans le travail scolaire ;
  • L’ouverture d’esprit à une autre culture ;
  • La faculté d’acquérir une certaine autonomie ;
  • Une réelle capacité de concentration.

Welkom op onze school…
Veel succes voor de leerlingen...

 

Les 11 questions à te poser avant d’entrer en immersion

  1. Pourquoi as-tu choisi l’immersion? Est-ce ton choix ou le choix de tes parents?
    C’est important que ce soit un choix personnel et pas seulement le choix des parents.
  2. Est-ce que c’est dur?
    Ça demande une heure de travail en plus par jour tous les jours. Mais ça donne aux élèves une méthode de travail qui sert à tous les cours.
  3. Combien de temps travailleras-tu le soir?
    Le temps de travail varie en fonction des enfants.
  4. Est-ce que c’est plus difficile d’entrer en immersion que d’entrer en secondaire?
    Le passage du primaire au secondaire est difficile pour la majorité des élèves: professeurs différents, rythme différent, organisation du travail, nouvel endroit, nouveaux copains, grosse école,….  La difficulté n’est pas uniquement due à l’immersion.  Mais parlez-en aux élèves qui y sont, et faites votre propre choix.
  5. N’est-ce pas un peu élitiste? Pensez-vous que c’est réservé aux plus intelligents?
    Non
    , car la majeure partie des cours est en commun,  et il y a beaucoup d’activités ensemble :
    le gospel et autres moments d’intériorité comme les retraites dans le cycle supérieur,
    la Saint-Nicolas, la Fancy-fair, le bar-soft,
    les voyages (2èmes, 4èmes, 6èmes), le projet vélo en 3ème,
    le rattrapage, et autres aides proposées...

    Tout élève décidé à travailler est capable de suivre les cours en immersion.
    « L’immersion est la manière la plus démocratique d’apprendre une langue ! »

  6. Est-il nécessaire d’avoir fait du néerlandais en primaire?
    Pas du tout.  Légalement on peut changer de langue entre le primaire et le secondaire. De plus il n’y a aucun prérequis, on recommence à zéro.
  7. Est-ce que les parents doivent connaître le néerlandais ?
    Non, ils sont là pour stimuler le travail. Les élèves ont tous les outils pour s’en sortir.
  8. Faut-il un dictionnaire ou une grammaire en néerlandais ?
    Seulement un dictionnaire pour travailler à la maison.
  9. Quelles sont les qualités requises et développées en immersion (mais aussi à travers les autres branches du secondaire)?
    La concentration, l'organisation du travail, l'autonomie, l'aptitude à faire des liens ... et la capacité de comprendre et parler le néerlandais.
  10. Organisez-vous des activités spéciales dans le cadre du cours d’immersion?
    Oui ! Nous mettons sur pied un spectacle de fin d’année pour les parents (pièce de théâtre). Avec une école de Hasselt nous organisons des correspondances + aller et retour d’un jour en 1ère;   en 2ème séjours de 3 jours + participation aux cours, et nous assistons à un spectacle musical (à l’Espace Duesberg) ; en première une excursion d’une journée à Alden Biesen (festival des contes et visite avec guide néerlandophone de la commanderie) + Tongres : ville et exposition temporaire (Etrusques, Pégasus…)